Des nouvelles de Grigori Perelman

Cet article est maintenant à lire sur la nouvelle version de ce blog sur http://pi.ac3j.fr

Publicités
Publié dans Mathématiciens. Étiquettes : . Leave a Comment »

Le prix Abel : le prix Nobel de mathématiques

Ne revenons pas ici sur les raisons légendaires ou non qui font que les mathématiciens sont privés de prix Nobel, je vous renvoie pour cela aux très nombreux sites qui vous apporteront une réponse.

En 2003 a été attribué pour la première année le prix Abel qui peut être considéré comme l’équivalent du prix Nobel de mathématiques. Contrairement à la médaille Fields qui récompense tous les quatre ans un ou plusieurs mathématiciens de moins de quarante ans pour un résultat exceptionnel, le prix Abel distingue un mathématicien pour l’ensemble de son oeuvre.

Ce prix remit par l’académie de sciences et des lettres de Norvége rend hommage au grand mathématicien norvégien Niels Henrik Abel (1802-1829). Une récompense de 730 000 euros est remise au lauréat par le roi de Norvége ( à comparer avec le salaire mensuel de certains footballeur qu’il n’y a pas lieu de nommer ici … )

Son premier lauréat en 2003 est un français, peut-être le plus grand mathématicien français du XX ème siècle, Jean-Pierre Serre.

C’est en consultant la liste des lauréats de ce prix que l’on peut se donner une idée des directions dans lesquelles vont les mathématiques d’aujourd’hui et de connaître un peu ses héros.

2012

Endre Szemerédi

(1940- )
Hongrie

Analyse combinatoire

« pour ses contributions fondamentales aux mathématiques discrètes et à l’informatique théorique, et en reconnaissance de l’impact profond et pérenne de ces contributions à la théorie additive des nombres (en) et à la théorie ergodique »
2011

John Milnor

(1931- )
États-Unis

Topologie différentielle
K-théorie

« pour des découvertes novatrices en topologie, en géométrie et en algèbre »
2010

John Tate

(1925- )
États-Unis

Théorie des nombres

« pour l’étendue et le caractère durable de son influence sur la théorie des nombres »
2009

Mikhaïl Gromov

(1943- )
France – Russie

Géométrie

« pour ses contributions révolutionnaires à la géométrie »
2008

Jacques Tits

(1930- )
France

John Griggs Thompson

(1932- )
États-Unis

Algèbre

« pour leurs travaux dans la formation de la théorie moderne des groupes »
2007

Sathamangalam R. Srinivasa Varadhan

(1940- )
Inde

Probabilités

« pour ses travaux sur la théorie des grandes déviations »
2006

Lennardt Carleson

(1928- )
Suède

Analyse harmonique

« pour ses travaux sur l’analyse harmonique et la théorie des systèmes dynamiques lisses »
2005

Peter Lax

(1926- )
Hongrie – États-Unis

Équations aux dérivées partielles

« pour ses contributions novatrices à la théorie et aux applications des équations aux dérivées partielles et au calcul de leurs solutions »
2004

Mickael Atiyah

(1929- )
Angleterre

Analyse combinatoire

Isadore Singer

(1924- )
États-Unis

Analyse combinatoire

« pour leur découverte et preuve du théorème de l’indice, reliant la topologie, la géométrie et l’analyse, et pour leur rôle remarquable dans la construction de nouvelles passerelles entre les mathématiques et la physique théorique »
2003

Jean-Pierre Serre

(1926- )
France

Géométrie algébrique
Théorie des nombres
Topologie

« pour avoir joué un rôle clé dans l’élaboration dans leur forme moderne de plusieurs domaines des mathématiques comme la topologie, la géométrie algébrique et la théorie des nombres »

Lire également d’autres nouvelles des mathématiciens sur cette page.

%d blogueurs aiment cette page :